3 conseils pour arrêter de fumer simplement !

« Arrêter de fumer ?!!! Cela fait si longtemps que je fume que je ne sais pas comment m’y prendre ! »

 

De plus en plus de personnes viennent me voir pour arrêter de fumer ! Et pour la grande majorité, plus de 90{f2fbf10d82cd91ba59bbac18e1af3425b554b3609664af875581930fc45a4642}, l’accompagnement que je leur propose est efficace !

C’est le cas de Patrick, qui a arrêté facilement et après seulement 2 séances. Il n’a pas repris la cigarette depuis plusieurs mois et m’écrit ceci : « tous ceux qui me connaissent n’en reviennent pas, ils attendent le moment où je sortirais ma cigarette. Mais cela n’arrive pas … Même moi je suis surpris de tenir si facilement ! »

Avant d’en arriver là et d’être prêt à vous lancer, je vous propose de commencer par répondre à quelques questions. Je sais que cela pourra paraître difficile à certains, il est plus facile d’éviter de cogiter et de tout mettre sous le tapis. Cependant, qui d’autre que vous peut s’arrêter 15 minutes pour réfléchir à tout ça, si ce n’est la personne la mieux placée. Vous, alors allons-y pas à pas.

 

– Examiner sans complaisance les excuses que vous prenez pour toujours repousser le moment d’arrêter.
– Qu’est-ce que vous y gagnez ?
– Qu’est-ce que vous y perdez ?

– Qu’est-ce que cela vous apprend sur vous, votre fonctionnement ?

 

Intéressant, non ? Utilisez-vous ce fonctionnement pour d’autres choses dans votre vie ?

 

Maintenant que vous avez mené cette petite introspection, je vous propose 3 outils simples, efficaces et qui vont faire la différence. Vous n’y croyez pas ? Ah et bien, pourquoi ça marcherait pour les autres et pas pour vous ?

Voici 3 conseils pour arrêter de fumer simplement (OK je tempère mon enthousiasme, pour diminuer considérablement votre consommation dans un 1er temps) :

 

1/ Fumer en toute conscience

A chaque envie de cigarette, à chaque fois que vous attrapez votre paquet, vous allez vous engager à être conscient de chaque geste, de chaque bouffée. Vous allez être présent à 100{f2fbf10d82cd91ba59bbac18e1af3425b554b3609664af875581930fc45a4642} à ce que vous êtes en train de faire. Cela veut dire, pas de bavardage en même temps que vous fumez, ni avec votre collègue, pas de téléphone, vous fumez un point c’est tout. Vous ne faites pas autre chose en même temps.  Et lorsque vous pensez à autre chose, que votre esprit s’échappe, quand vous vous en rendez compte : éteignez votre cigarette immédiatement ! Tout de suite. Oui vous pourrez reprendre votre mégot à peine fumé, plus tard ! Toujours en toute conscience SVP.

 

2/ Souvenez-vous de votre toute 1ère cigarette. Est-ce que c’était bon ? Honnêtement ?
Je parie que la réponse est NON. Et celle que vous vous apprêtez à fumer, croyez-vous que le goût a changé de « BOF » ou « BEURK » à « EXTRA » avec les années ?

Dès que vous prenez conscience que le goût est « BEURK », éteignez votre cigarette ! OUI tout de suite.

3/ Lisez ou relisez donc « La méthode simple pour EN FINIR AVEC LA CIGARETTE » le livre d’Allen Carr. Toujours un best- seller, pourquoi ne pas essayer ?

 

Il est vrai que prendre la décision d’arrêter est déjà un bon début. Est-ce suffisant ? Pas toujours malheureusement, sinon la cigarette électronique et autres patchs de substitutions n’auraient pas eu les succès que l’on connaît. D’autres leviers puissants doivent être actionnés pour parvenir à des résultats sur le long terme, car la seule volonté ne suffit pas toujours à arrêter ou changer une habitude.

Ces leviers sont activés par le biais d’une réflexion autour de ces questions :

  • Qu’est ce qui se passe dans votre cerveau quand l’envie de fumer est là ?
  • Quels changements mettre en place pour changer un comportement ?
  • Comment combattre un comportement appris pendant de nombreuses années ?

 

Einstein disait : « On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème. »

 

Ma méthode combine les outils et techniques de PNL (programmation neurolinguistique) et d’EFT (techniques de libération émotionnelle) qui ensemble maximisent les résultats durables obtenus par mes clients.

 

Ça a marché pour de nombreuses personnes que j’ai accompagnées pour l’arrêt du tabac, pourquoi pas pour vous ?

Sachez aussi que le bon moment c’est maintenant, car il n’y aura jamais de bon moment pour arrêter !

Pour vous aider, vous trouverez des informations sur ma méthode et les résultats obtenus dans la page des témoignages et de mes accompagnements.

 

Vous pensez que votre cas est particulier et vous voulez m’en parlez ? Prenez RDV pour une Séance Découverte, nous prendrons le temps de faire connaissance et vous pourrez m’expliquer ce qui se passe dans votre vie avec le tabac.

LES HABITUDES ET LE CHANGEMENT- COMMENT ACQUÉRIR UNE NOUVELLE HABITUDE ?

On a tous, à un moment donné, envie de changer ….

Changer de travail, reprendre le sport, arrêter de fumer, retrouver un équilibre vie pro – vie perso, arrêter de ressasser le passé, ne plus trembler en réunion ou en public, perdre les kilos pris …

Si vous faites comme d’habitude, vous obtiendrez les résultats habituels.

Si ça marche, ne changez rien ! Par contre si ça ne marche pas et que vous voulez vraiment obtenir les résultats qui sont importants pour vous, ceux auxquels vous aspirez, il va vous falloir adoptez une autre façon de faire et de penser ! Comme l’a si bien dit Einstein, il est nécessaire de faire et penser autrement pour arriver à un résultat différent de celui que l’on a habituellement.

 

Les experts ne sont pas tous d’accord sur le temps qu’il nous faut pour apprendre et mettre en place un nouveau comportement, une nouvelle habitude qui nous tient à cœur. Les études varient entre 21 et 30 jours.
Le « challenge des 30 jours » est répandu et efficace : un petit effort chaque jour, une bonne habitude qui s’installe, une petite cure de désintox qui fait du bien au corps et au moral !

Alors comment choisir son Challenge des 30 jours ?
En fonction de ce que vous voulez ajouter dans votre vie : plus de marche, plus de vélo, écrire, lire, cuisiner …
OU de ce que vous voulez enlever ou réduire : moins de temps sur les réseaux sociaux ou internet, à regarder la TV, moins de cigarettes, d’alcool …

Que va-t-il se passer pendant 30 jours ? Tour à tour grisant et inconfortable, des hauts, des bas, de la satisfaction, de la fierté, du découragement parfois …

Certains jours seront plus difficiles que d’autres. Car oui, cela arrive dans la vie de trébucher, de rater un truc, de reprendre une cigarette, de manger un gâteau …
Est-ce que cela veut dire que l’on doit tout arrêter, baisser les bras, fumer tout le paquet ? Ma petite voix me dit que cela ne sert à rien ! A ce moment, on a le choix : écouter sa petite voix ou bien visualiser son objectif et rester concentré.
Finalement, il suffit de commencer et d’accepter que parfois on rate mais que ce n’est pas grave, car DEMAIN EST UN AUTRE JOUR !
Parce que le 31ème jour, quel sera le sentiment ressenti ? De la fierté assurément ! De l’optimisme, de l’énergie, une envie de continuer ! Et peut-être même d’essayer un autre challenge …

Si vous êtes intéressés par d’autres thématiques, continuez votre navigation dans cette rubrique !

Bonne lecture

LA PEUR, LES PHOBIES, LES ANGOISSES …TOUS CES SENTIMENTS QUI GÊNENT NOTRE QUOTIDIEN

En débutant mon activité de coach, ces thématiques ont été les premières que j’ai traitées. Que ce soit la peur des animaux, le vertige, la peur de prendre l’avion, la phobie sociale, j’ai eu l’occasion de travailler en profondeur avec mes clients. Et, pour la majorité des cas, avec beaucoup de réussite !

Démarrons cet article par la peur de prendre l’avion.

Sueurs froides, crises de paniques, angoisses avant et pendant le vol … Ou refus pur et simple de voyager, occasionnant tensions en famille et trajets alternatifs longs et pénibles. J’ai même rencontré des gens ayant refusé une promotion ou un emploi par peur de prendre l’avion !
C’était le cas d’Henri qui, après de nombreux vols pour raisons professionnelles dont plusieurs expériences difficiles (turbulences, orages…) avait de plus en plus de difficultés à prendre l’avion. A l’approche d’un vol, le stress montait, le sommeil ne venait pas, des sueurs et les mains moites au moment de monter dans l’avion. Et surtout un stress intense et une forte crispation à chaque soubresaut de l’avion.
Henri a traité son problème en suivant le stage « anti-stress » d’Air France. Peu ou pas de résultat pour lui malheureusement.
Lors de notre rencontre, je lui ai proposé de travailler avec les techniques de la PNL : « Au début j’étais assez dubitatif, car d’un esprit plutôt scientifique. Mais c’est quand Raphaële m’a fait revivre les sensations qui avaient développé cette phobie chez moi que j’ai compris que ça allait marcher. »

Quelques séances plus tard, Henri a repris l’avion pour un voyage de 30 heures ! Et il prend désormais l’avion de façon hebdomadaire sans rencontrer aucune peur.

Je rencontre également de nombreuses personnes qui ont peur des serpents, cafards, chiens, pigeons, souris, requins, abeilles, …
Ces peurs peuvent devenir handicapantes, empoissonner la vie, empêcher de voyager, de se baigner en mer, de partir en week end à la campagne, ou de marcher dans la rue, d’ouvrir ses fenêtres. Bref de vivre normalement !

La liste des solutions est variée

  • Médecin … et médicaments !
  • Psychiatre ou psychanalyse (pour chercher la cause originelle)
  • Thérapies Comportementales et cognitives (TCC), 12 à 25 séances
  • Réalité virtuelle, exposition graduelle à l’animal qui fait peur

S’ajoute à cette liste une pratique que j’utilise dans le cadre de mes accompagnements : la PNL (Programmation Neuro linguistique). Les résultats sur les peurs et les phobies sont tellement visibles que les professionnels de la santé ne veulent pas en entendre parler !
En 3 ou 4 séances en moyenne, la peur est traitée : moins de stress voire plus du tout !

Pour continuer dans l’éventail des peurs et celle-ci est un grand classique : il y a la peur d’échouer, de rater quelque chose. La plupart du temps, les personnes qui viennent me voir ont peur d’oser, ont peur d’aller vers l’avant, de contacter quelqu’un, d’essayer de nouvelles activités. La peur des autres ou la peur du regard des autres, peut paralyser une personne et être une source d’auto-sabotage.
Pour finir, voici une statistique alarmante et choquante : 40{f2fbf10d82cd91ba59bbac18e1af3425b554b3609664af875581930fc45a4642} des phobies sociales apparaissent avant l’âge de 10 ans, 95{f2fbf10d82cd91ba59bbac18e1af3425b554b3609664af875581930fc45a4642} avant 20 ans !
Mais qu’est-ce que c’est une phobie sociale ? C’est la crainte extrême de se trouver dans une situation dans laquelle une personne a peur d’être jugée par les autres ou d’être embarrassée devant les autres. Par exemple, la peur d’écrire ou de manger devant quelqu’un, la peur de rencontrer des gens de plus haute autorité, la peur de parler au téléphone, en classe, lors d’une réunion au bureau ou devant un large public.

Pour reprendre, cela apparaît dans l’enfance ou l’adolescence. Mauvaise nouvelle, cela concerne plus les femmes que les hommes. Et pire, 45{f2fbf10d82cd91ba59bbac18e1af3425b554b3609664af875581930fc45a4642} de ces personnes vont développer une agoraphobie avec angoisses et crises d’anxiété !
La bonne nouvelle c’est que, en quelques séances seulement, un enfant, un adolescent, et même un adulte va réussir à se débarrasser de ses peurs de façon durable.

D’autres peurs ou phobies peuvent être traitées avec ma méthode, comme la peur de la mort qui peut engendrer une grande angoisse. Cette liste est non exhaustive !
Pour vous donner une idée plus précise des résultats obtenus, je vous encourage à découvrir les témoignages de mes clients …..

Et si vous êtes intéressés par d’autres thématiques, continuez votre navigation dans cette rubrique !
Bonne lecture